L’Indonésie que vous ne connaissez pas, mais sanctifiez

TRADUCTION PAR LIONEL REGIS GRID
J’ai observé avec étonnement plusieurs personnes faisant l’éloge du gouvernement de l’Indonésie pour avoir exécuté un Brésilien reconnu coupable de trafic de drogue. Dans un pays d’une grande violence, en grande partie due au trafic de drogue, une telle manifestation est compréhensible. Cependant, le peuple brésilien oublie qu’ au Brésil les trafiquants de drogue vivent sous la vue de la police, la plupart finissent tué par des affrontements avec la police ou des trafiquants rivaux. Et nous devons aussi nous rappeler que de nombreux trafiquants, par exemple, Fernandinho Beira-Mar et Elias Maluco, purgent des peines dans un pénitencier brésilien de sécurité maximale. Les criminels à la retraite qui ont une bonne vie au Brésil et finissent leurs jours dans la paix et la sérénité, sont nos politiciens. 
Je crois que la plupart de ceux qui louent l’attitude indonésienne connaissent peu ou rien du pays, n’ont jamais quitté le Brésil et sont encore moins familier avec la région. Je prends la liberté d’écrire comme quelqu’un qui vit en dehors du Brésil depuis vingt ans, près de dix d’entre eux en Asie du Sud. Permettez-moi de vous présenter la vrai Indonésie. 
L’Indonésie est parmi les pays les plus corrompus au monde, où la corruption est une pratique courante. En plus d’être le plus grand pays musulman au monde, l’Indonésie a une longue histoire d’actes terroristes, en particulier contre les propriétés et étrangers dans le pays. Il est l’un des pays ayant la plus forte connexion avec le groupe terroriste al-Qaïda par Jemaah Islamiyah islamiste. Comme le Brésilien a la mémoire courte, il a oublié l’attentat terroriste qui a eu lieu à Bali tuant plus de deux cents personnes, dont 164 étrangers en 2002. Même si elle a une population chrétienne de 36.000.000 de personnes, l’Indonésie est parmi les cinquante pays les plus restrictif en ce qui concerne la liberté religieuse. Le 30 Octobre 2005 l’Indonésie a décapité trois filles indonésiennes simplement parce qu’elles étaient chrétiennes, leurs noms sont Theresia Morangke, 15 ans, Alfita Poliwo, 17 ans et Yarni Sambue, également 17 ans. En plus de ces trois, mille autres filles indonésiennes d’origine chrétienne ont été brutalement tuées entre 1998 et 2000, et plus de soixante mille familles chrétiennes expulsées de leurs maisons. Y compris les homosexuels sont durement persécutés en Indonésie, bien qu’il n’y ait pas de loi nationale qui condamne l’homosexualité, de nombreux homosexuels sont arrêtés et accusés d’obscénité et d’autres mensonges créés par la police. La charia, la loi islamique appliquée par les autorités locales exige que les prisonniers homosexuels reçoivent en prison plus de cent coups de fouet en guise de punition. L’Indonésie est encore l’un des pays avec la plus grande violence contre les femmes dans le monde, seulement en 2013 environ 280 000 femmes ont été victimes de violence dans le pays. En termes d’inégalité et de pauvreté, l’Indonésie compte environ 40 millions de personnes en dessous du seuil de pauvreté. 
Je suis contre la peine de mort, par convictions religieuses et humanitaires. Je crois que la vie, quelle que soit la source, est sacrée. Et nous ne saurons jamais avec certitude les véritables raisons pour lesquelles des millions de personnes à travers le monde sont impliquées dans le trafic de drogue. Les derniers fléaux et épidémies détruisent des villes entières, aujourd’hui la science peut éliminer un grand nombre de ces maladies, mais l’homme mût par sa mauvaise nature, sa misère spirituelle et émotionnelle s’autodétruit par les drogues. Si la peine de mort n’existait pas, l’Indonésie aurait environ 170 000 prisonniers dans le pays. Et là, les politiciens corrompus sont libres comme les nôtres.

Acheter les livres de Luis Alexandre Ribeiro Branco au:

Anúncios

Deixe uma Resposta

Preencha os seus detalhes abaixo ou clique num ícone para iniciar sessão:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão / Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão / Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão / Alterar )

Google+ photo

Está a comentar usando a sua conta Google+ Terminar Sessão / Alterar )

Connecting to %s