Le bien, le vrai, le beau et le Brésil

TRADUCTION PAR LIONEL REGIS GRID

Publié par Luis Alexandre Ribeiro Branco ⋅ 19, Janvier 2015 ⋅

Classé sous : L’art, le bien, le beau, le Brésil, la science, la philosophie, le grec, Moral, Brésilien, Vérité


Dans la culture grecque antique il y avait trois valeurs très importantes pour la société et identifiés par différents philosophes. Ce sont le «bien», la «vérité» et le «beau». Toutefois, sans une analyse de la signification réelle de ces valeurs, nous risquons de les adopter hors contexte. Un autre facteur très important est la nécessité pour notre société contemporaine g’établir des valeurs durables qui favorisent le bien, la vérité et la vie. Il faut aussi être conscient que ces valeurs ne viendront jamais d’en haut, de la classe dirigeante, mais des gens qui, une fois convaincus de leurs valeurs, ne permettront à une classe établie dans la société que la voie de la recherche d’une vie meilleure. Le passé ne nous appartient pas, ou nous ne pouvons le modifier, cependant, nous ne devons pas vivre comme des otages de ce qui s’est passé. Déjà, le présent et l’avenir sont devant nous et nous pouvons en faire une magnifique expérience de vie, si nous le voulons

Nous vivons une époque de conflits de valeurs dans une société qui crie pour la justice, mais nous élisons des dirigeants corrompus. Dirigeants qui s’approprient les biens publics, abusent de la bonne volonté et de la naïveté des pauvres, en utilisant les ressources de l’Etat pour acheter les votes des défavorisés à travers des programmes de bien-être, et pour couronner le tout, s’impliquer dans toutes sortes de corruption.

Nous n’avons jamais eu autant de dictateurs au pouvoir comme aujourd’hui, nous n’avons jamais eu au Brésil une classe politique si incompétente, inefficace et corrompue. Une simple démonstration de l’échec de la législature brésilienne réside dans le fait que dans un pays où plus de 52 000 personnes sont tuées par an et un policier est tué toutes les 32 heures, les députés et sénateurs proposent absurdement le désarmement de la police. Dans un pays où celui qui a du jugement jamais n’acceptera d’être un flic, établissant ainsi le chaos dans la sécurité publique.

Dans la philosophie grecque, le «bien» est ce qui est «éthique». Cela signifie de bonnes actions, les actions éthiques, des actions morales et des actions responsables. Ces valeurs supposent que dans une société où n’existent pas ces actions, le bien devient également inexistant. Il n’y a aucune possibilité de profiter d’une bonne vie dans une société sans valeurs éthiques. Au Brésil, le «bien» est dissocié de l’éthique, en fait c’est une prérogative personnelle d’intérêt et d’usage privé, même au détriment des autres. Le Brésilien cultive l’idée que comme individu il peut avoir tout les avantages, peu importe les autres et l’éthique.

La deuxième valeur dans la philosophie grecque est la «vérité». La «vérité» est ce qui implique la raison et la science. Cette valeur est directement liée à l’éducation et au développement intellectuel de l’individu et de la société. Au cours des dernières décennies, nous avons connu l’accès d’un nombre croissant de personnes à l’éducation au Brésil, cependant, la qualité a très peu évoluée. Malheureusement il manque une politique sérieuse d’éducation dans le pays. Un pays qui est la 7ème puissance économique au monde ne peut pas avoir sa meilleure université occupant la 137ème place parmi les meilleures universités dans le monde. Et un grand nombre de nos universités se situent au-delà des 500e places, sur un classement de 800, et au moins sept universités brésiliennes sont parmi les 700e et 800e  places. Dans le classement de la science, le pays occupe la 13e place ce n’est pas si mauvais, mais nous sommes encore derrière des pays comme la Chine et l’Inde.

Le «beau» est la troisième valeur de la philosophie grecque, ce qui signifie «l’art». Comme Brésiliens nous avons tendance à nous considérer comme un pays artistique, ce qui est vrai d’une manière. Nous sommes un pays avec de grands artistes, musiciens, poètes, danseurs, etc. Mais nous avons aussi une foule impressionnante de «de déchets de l’art”, que certains ont tendance à confondre avec l’art populaire. L’art est directement lié à la culture, la haute culture et basse culture. La haute culture est liée à la technique de caractère plus classique, et la basse culture avec un caractère plus populaire. Cependant au Brésil nous avons trop de ce que nous pouvons définir comme l’art-déchets. Certaines personnes confondent la libre expression de l’artiste avec la définition de l’art libre, définition de l’art que quoi que ce soit que l’on trouve plaisir à faire. Cette position peut trouver place parmi certains philosophes et anthropologues, mais la plupart sont d’accord qu’il y a un minimum de définition artistique standard. Je crois que l’art doit impliquer au moins trois aspects: la logique ou le sens; l’harmonie ou la beauté; un sentiment ou une émotion. Cela signifie qu’une musique est considérée comme de l’art, si elle contient une logique, l’harmonie et le sentiment. Une poésie considérée comme de l’art doit contenir de la logique, de la beauté et de l’émotion. Une peinture doit contenir du sens, de la beauté et du sentiment. Une partie de l”Art-poubelle »qui existe là-bas provoque le mépris, au moins pour certains d’entre nous. L’autre jour, j’ai regardé une vidéo d’une manifestation de «l’art-déchets» au sein d’une salle de classe, où trois adolescents dans un rythme électronique de musique punk simulaient un «ménage à trois», ce n’est certainement pas de l’art. 

Malheureusement la société contemporaine suit les marches branlantes de la Rome antique, qui s’est progressivement désintégrée dans une série d’immoralité, d’injustice et de mauvaise gestion, et a disparu dans l’histoire.

par Luis A R Branco

Acheter les livres de Luis Alexandre Ribeiro Branco au:

Anúncios

Deixe uma Resposta

Preencha os seus detalhes abaixo ou clique num ícone para iniciar sessão:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão / Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão / Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão / Alterar )

Google+ photo

Está a comentar usando a sua conta Google+ Terminar Sessão / Alterar )

Connecting to %s